bandeau Charlot du 13

 

 

le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

S'abonner au fil RSS
 
L'ouverture de ce blog-notes
 
Vos commentaires !
 
Mes aventures
avec l'administration

l'assedic : 1er épisode

la suite
côté employeur
lettre à l'ordinateur
mon répondeur
fin de droit !
le nouveau portail de l'Assedic
la sécu, c'est pas mal non plus...
le dossier retraite, n'en parlons pas!
y a aussi la complémentaire !
et ça continue !!!
Je râle pas...
 
Mes aventures
avec la maladie
 
L'ancien testament
 
Les Evangiles au XXIème siècle
 
Moi, sexygénaire
 
Atelier d'écriture
 
Mes amours, mes emmerdes
 
Diverses élucubrations
 
Pages éparses de ma mémoire
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO

Mes aventures avec l'administration :
la retraite sécu

La sécu, c'est pas mal, non plus !!!

Quand mon père est décédé, je me suis occupé des démarches administratives. Je passe rapidement sur toutes les formalités de l'enterrement et je fus confronté très rapidement à la constitution du dossier de reversion de retraite de papa pour maman.

Donc, je vais à la CNAV (la caisse de retraite), pour faire la demande de reversion avec tous les papiers que je trouve. Certificat de décès, papiers de retraite de papa, livret de famille, tout ce que je trouve, je le prends. on sait jamais !!!

Je tombe sur une employée (c'était la 1ère que je voyais) pas trop sympa, mais après, mon jugement s'est modifié parce que j'ai connu bien pire par la suite ! Elle me prend tous les papiers, vérifie rapidement, se branche sur son ordi, sûrement pour vérifier le dossier. et elle me demande .... le N° de sécu de ma mère.

Or, ma mère n'avait travaillé que très jeune, avant et pendant la guerre. Quand mon père est revenu en 45 de son camp de vacances prolongé en Allemagne, elle s'est arrêtée de travailler pour mettre au monde 3 magnifiques enfants (surtout celui du milieu).
Et à l'époque, pas de sécu !

Bon. Tout ça pour dire et expliquer aux petits jeunots que la sécurité sociale (que nous nommerons ici "la sécu", non comme terme péjoratif, au contraire, mais parce que c'est une institution populaire que le peuple a créée et qui lui appartient, enfin lui appartenait jusque y a pas longtemps), bref, la sécu a été créée en 1945 ! C'est pas si vieux que ça ! et j'ai bien peur qu'elle soit déjà mourante, assassinée, empoisonnée doucement ...

Mais alors, comment ça marchait avant, me demanderiez-vous, les petits jeunots ?
ben, valait mieux être riche et en bonne santé que....
Par exemple, ma grand-mère paternelle a été longtemps malade. Plusieurs hospitalisations, longs traitements coûteux... Après sa mort, mon grand-père a longtemps payé les remboursements des emprunts qu'il avait dû contracter pour la soigner. Je crois même que c'est mon père qui a fini les paiements...

Alors, tout ça pour dire que ma mère, elle avait jamais eu de N° de sécu. En tout cas, elle ne le connaissait pas. parce que tout le monde en a un, normalement. Elle a dû recevoir un jour un papier le mentionnant, mais comme elle était sur la carte vitale de mon père, elle ne s'en servait pas, elle ne le connaissait pas, c'est tout. Faut dire aussi que dans cette génération, les droits des femmes, c'était récent !
Un exemple ? - suffrage universel masculin : 1848. Droit de vote des femmes : 1944 !!! près de 100 ans !

Ma mère, à son mariage, elle avait perdu non seulement son nom de jeune fille, mais même son prénom, Yvette ! On l'appelait "Madame Georges Laskar" ! oui, Georges, c'était mon père ! En fait, il s'appelait réellement Jonas, mais il aimait pas. il se faisait appeler Georges.
Du coup, pour l'épicière du coin, ma mère, c'était carrément "Madame Georges" !!!

Alors, de là à avoir un numéro de sécu à elle !!!

Bon. pas grave ! L'employée (pas si revêche que ça, finalement) me dit que tout le monde a un numéro Insee, même si on n'a jamais travaillé. Il suffit d'aller le demander à la CPAM.

Ce que je fis dare dare dès le lendemain. Après avoir attendu 1h45 et vu défiler des dizaines de numéros pour voir enfin s'afficher le mien, je m'approche du guichet indiqué et de ma voix la plus polie, je demande : "Bonjour, je voudrais le numéro de sécurité sociale de ma mère" et je donne un papier avec celui de mon père, le livret de famille, bref, encore tout ce que j'ai pu ramasser au cas où ...

L'employée prend tous les papiers, les regarde, les examine. Et savez-vous ce qu'elle me répond :
" - DONNEZ MOI SON NUMERO INSEE S'IL VOUS PLAIT".
- heu, c'est pour ça que je suis venu, c'est pour vous le demander. La CNAV en a besoin pour le dossier de reversion, etc, etc ....
"- DESOLEE, JE NE PEUX PAS ACCEDER AU DOSSIER SANS LE NUMERO"

J'ai fait l'aller-retour 2 fois entre la cnav et la cram, de plus en plus épuisé. Finalement, c'est à la cnav que je suis tombé sur une employée charmante, gentille, et en plus gracieuse, jolie, ravissante. Une fille antilllaise ou réunionnaise, belle comme un coeur. Je réexplique, exténué.
Et là, elle me dit : Attendez une seconde ! elle farfouille dans des papiers, tapote sur le clavier de son ordi, et s'écrie :

- ça y est ! je suis rentrée ! donnez moi le nom de jeune fille et le prénom de votre mère.
- Hazan Yvette
- sa date de naissance
- 7 décembre 1919
- son lieu de naissance
- Alger département Algérie
- Bon, j'envoie ! et allez, hop ! Ben, le voilà ! Allez, je vous l'imprime, son numéro de sécu !!!

Abassourdi, je demande : Mais comment vous avez fait ? on m'a dit que seul l'ordinateur de la sécu pouvait le donner.

Elle se penche vers moi et chuchote : je me suis branché sur leur serveur. j'ai une copine qui y travaille. je connais son mot de passe.

Je me suis retenu très fort pour ne pas l'embrasser fougueusement.

- Mais alors, pourquoi, eux n'ont pas pu le faire ? je demande, naïvement.

- Ben, ils ont vu le n° de sécu de votre père. et y a des gens, quand ils voient le département de naissance 99, ben, comment dire, ils font pas trop de zèle, on va dire comme ça ...

Et dire que mon arrière-arrière grand père a été déclaré français en 1870 pour pouvoir servir de chair à canon contre les Prussiens...

Mais le département 99, on va en reparler pour le dossier de retraite...