le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
A Nadia et les autres
Kouakou
La cabane
Le voyage de noces
Petits poèmes
Les petits bonheurs
Babou le petit éléphanteau
L'ogre à l'éclair
Le Calabrais
70 ans - les Acacias
70 ans - la Salsa
La princesse Anthracite
Femmes qui lisent sont dangereuses
Femmes qui lisent... en vers...
La Bar Mitzvah
La menace
Dans l'urgence
L'oiseau bleu
Chagall
La Grande Odeur
Dans l'odeur de chèvrefeuille
L'homme qui donnait trop
Le train
Baiser volé
Haïkus d'Automne
Ma mer
La terre est noire
Sapho
C'est si bon
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Vos commentaires
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
A Nadia et les autres

 

A Nadia, Frédérique, Myriam et les autres…
Merci de m’avoir fait découvrir la joie de l’écriture.
Non, vous ne m’avez pas fait découvrir l’écriture.
Je la pratique depuis plusieurs années maintenant.
Mais sans joie. Sans tristesse non plus.
Mais avec souffrance. Avec douleur.

Oui, Nadia, Paule, Roselyne et les autres…
Rappelez-vous. Notre première séance fut sur les bonheurs, le Bonheur !
Quelle joie de découvrir qu’écrire pouvait être un jeu léger et charmant.
Moi pour qui l’écriture ne fut jamais qu’une thérapie
Bonne, hélas, excellente même, hélas
Mais difficile et torturée.

C’est vrai, Nadia, Elisabeth, Francine et les autres…
l’écriture vint après des années d’analyse,
des années de thérapie plus ou moins fructueuses.
Des années dures et tendues.
L’écriture m’a aidé à sortir la douleur en moi, à l’exprimer, à la dire.
Mais elle se façonnait avec peine, avec souffrance.

et vous, Nadia, Jocelyne, Claudine et les autres…
m’avez fait parler des bonheurs, du bonheur.
Puis vous m’avez mis dans la peau d’une femme
D’une femme aimant les femmes !
Quelle découverte ! quelle aventure !
On pouvait écrire en jouant, en riant, en rêvant, en inventant !

Alors, Merci, Nadia, Mado, Romy et les autres…
de m’apporter chaque semaine trois heures de joie.
Merci de m’apporter chaque semaine trois heures de rires.
Merci de m’apporter chaque semaine trois heures de jubilation.
Merci de m’apporter chaque semaine trois heures de légèreté.
Merci de m’apporter chaque semaine trois heures de bonheur.