le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Cinquante ans
Morenica
Régine
Here comes the sun, Mag's
Ouh là là ! Quelle nuit !
En cachette, en grande cachette
La Suissesse
Françoise de l'Afpa
Hélène
Atelier d'écriture
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Vos commentaires
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
Françoise de l'Afpa

 

Oh ! j'ai fait une bêtise !

Oh ! j'ai même fait deux bêtises !

J'ai trompé Agnès et ne voulant pas la tromper, je le lui ai dit !

Quel con ! Mais quel con !

La tromper, je peux comprendre. Elle est enceinte de huit mois et demi. Comme on dit, enceinte jusqu'aux yeux.

On a fait l'amour jusqu'à assez tard. Mais là, le gros gros ventre, la libido en berne. Je la comprends. Mais moi, comme disent les machos, j'ai des besoins, hein ?

Je suis en formation à l'Afpa. Je suis programmeur informatique. Mais ça ne m'a pas suffit. Je voudrais être cadre, être responsable d'un service. Je m'en sentais capable. Alors, j'ai démissionné de mon poste de programmeur parce qu'ils viennent d'embaucher un chef du service, poste que moi, j'avais postulé. Mais il paraît que j'étais trop copain avec mes collègues. Que je n'aurais pas su dans ces conditions me faire respecter. Alors, je suis en formation à l'Afpa. Section Analyste informatique. Formation d'un an avec un diplôme de niveau II. Equivalent maîtrise. C'est bien, hein ?

Nous sommes six dans cette section, voisins des vingt cinq programmeurs, au premier étage d'un bâtiment. Et dans le même bâtiment, au rez-de-chaussée, il y a les couturières. De jolis brins de filles. Pas toutes. Mais beaucoup. Alors, Richard et moi, on les drague. Richard, c'est mon copain. Richard, il a sa femme enceinte et il a envie. Lui aussi. Richard, il est très intelligent. On s'apprécie beaucoup. On finira les deux majors de la promotion ex aequo.

On les drague au restau de l’Afpa. Une cantine améliorée. C’est surtout Richard qui drague. Il a du bagout. Moi, je suis un peu timide pour la drague. Ca marche très bien. C’est super facile. On en trouve deux qui ne demandent que ça. Très jolies. Oh ! Pas très intellectuelles, mais nous ce n’est pas ce qu’on recherche, des intellectuelles. L’une s’appelle Françoise. Elle sera mienne. L’autre, je ne me souviens pas. Ce fut la copine de Richard.

Françoise m’amena chez elle. Elle habitait dans un énorme bâtiment au bord de l’autoroute. C’était assez pauvre, comme endroit. Il valait mieux fermer les fenêtre. Le bruit des voitures était assourdissant. Elle disait qu’avec un peu d’imagination, elle croyait entendre la mer. J’essayais mais je ne devais pas avoir assez d’imagination. Son mari était au travail. Un ouvrier. Nous fîmes l’amour dan le lit conjugal. C’était bon. Mais je ne fus pas à la hauteur d’un exploit. Je m’en sortis dignement sans plus. Pas de quoi laisser un souvenir inoubliable.

Ni un grand souvenir.

Juste un souvenir quelconque.

Et une grosse histoire avec ma femme.