bandeau Charlot du 13

 

 

le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

S'abonner au fil RSS
 
L'ouverture de ce blog-notes
 
Vos commentaires !
 
Mes aventures
avec l'administration

l'assedic : 1er épisode

la suite
côté employeur
lettre à l'ordinateur
mon répondeur
fin de droit !
le nouveau portail de l'Assedic
la sécu, c'est pas mal non plus...
le dossier retraite, n'en parlons pas!
y a aussi la complémentaire !
et ça continue !!!
Je râle pas...
 
Mes aventures
avec la maladie
 
L'ancien testament
 
Les Evangiles au XXIème siècle
 
Moi, sexygénaire
 
Atelier d'écriture
 
Mes amours, mes emmerdes
 
Diverses élucubrations
 
Pages éparses de ma mémoire
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO

Je râle, je râle, MAIS ...

 

A la lecture de mes précédentes chroniques écorchant l'assedic, la sécu, les retraites, bref les institutions sociales françaises, vous pensez : Tiens Charlot critique beaucoup les fonctionnaires, le système social français, etc.., etc.., il fait un peu Poujadiste attardé, non ?

C'est pas du tout ça !

Je râle contre l'injustice et la connerie !

Je râle contre l'impuissance qu'a un particulier face à des organisations qui n'ont plus de tête, qui ont perdu la raison. Je râle contre la théorie ambiante qui veut que chaque organisation soit rentable !!! Je râle contre les technocrates qui ont mis en place des systèmes "boites noires" que plus personne ne contrôle vraiment !!! Nous n'avons plus accès à des personnes physiques qui ont un minimum de pouvoir pour rectifier une erreur manifeste et avérée du système dans lequel ils travaillent.

Je râle contre la connerie et une hypocrite méchanceté de certains employés (une petite minorité, certainement, mais pourquoi c'est toujours sur nous que ça tombe ?), mais j'admire et respecte la grande majorité qui s'épuise, à l'assedic par exemple, face à un public de plus en plus nombreux, de plus en plus désemparé, de plus en plus découragé, déprimé.

Je râle contre un certain gouvernement, qui par un tour de passe-passe législatif, a intégré le budget de la sécu dans le budget de l'état.

Non, la sécu n'appartient pas à l'état !
Etudiez l'historique de sa création, vous verrez !

Je râle face à l'hypocrisie de l'état qui met en avant un soi disant "trou de la sécu" alors que lui même en tant qu'employeur a une dette énorme sur ses propres cotisations. et oui, c'est l'état qui est censé payer les cotisations urssaf des fonctionnaires. Mais regardez son compte sécu !

Je râle face à l'hypocrisie de l'état qui se permet d'exonérer des entreprises de ses cotisations sociales sans verser la contrepartie sur son propre budget. Que penseriez-vous si dans le cas où vous auriez prêté 2000 € à un proche, un étranger se permettrait de l'exonérer de son remboursement ? A ce moment, vous lui diriez : "ok, mais alors rembourse-moi à sa place !" Normal, non ?

Je râle contre une société qui menace de plus en plus les droits des peuples, qui s'était engagé à verser une petite somme à la FAO pour combattre la faim dans le monde, et qui n'a rien donné du tout, et qui trouve tout à coup des milliards pour renflouer des banques !

Tout cela est l'effet d'un choix de société !

Mais alors, qu'en est-il à l'étranger ?

Mon fils Jonathan vient d'être embauché en Suisse. Il a été étonné du salaire net proposé ! Mais maintenant, il lui faut choisir les assurances qu'il veut. Car tout est facultatif et privé. Vous pouvez choisir de ne pas prendre une assurance maladie, ni une assurance chomage, ni même une retraite ! A ce moment là, d'accord, les charges sont bien faibles, mais le risque est tout pour vous...

Vous avez déjà vu la série Urgences ?
- "Je vous en prie soignez bien mon fils, j'ai une bonne mutuelle !"
- "Oh les gars, le mec de la 5 n'est pas assuré ! arrêtez la réa !"

Il faudrait faire le calcul du coût pour un salarié à l'étranger de l'équivalent de la couverture sociale obligatoire française. Je suis sûr que les charges sociales ne sont pas si énormes que ça en France ! Sans parler des systèmes de retraite. En Angleterre, ma cousine Babette et son mari ont vu fondre leur future retraite (retraite par capitalisation, là-bas, y a que ça !) d'un coup lors de l'affaire Enron ! et en ce moment, ils n'osent pas la calculer ...

Oui, tout cela est l'effet d'un choix de société !

Et le choix fait jusqu'à maintenant est une société
basée sur l'argent et non sur l'humain !

Le budget de recapitalisation du système bancaire de 700 milliards de dollars voté par le congrès américain aurait permis d'ERADIQUER LA FAIM DANS LE MONDE PENDANT 10 ANS !!!

 

 

PS. Veuillez excuser le manque d'humour de cette chronique, mais des fois ça fait plus rire du tout ...

Si vous avez un petit creux, allez donc bouffer une galette de terre cuite, spécialité éthiopienne...