bandeau Charlot du 13 
là, des choses invisibles
boisetben.fr
cepadep.fr
charlotdu13.fr
douvienton.org
florenprovence.fr
forevergarin.net
laskardiamond.com
lesateliers.net
leslaskar.fr
manifestecole.fr
snudifo13.org
supandmove.fr
supball.fr

 

 

le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

S'abonner au fil RSS
 
L'ouverture de ce blog-notes
 
Vos commentaires !
 
Mes aventures
avec l'administration

l'assedic : 1er épisode

la suite
côté employeur
lettre à l'ordinateur
mon répondeur
fin de droit !
le nouveau portail de l'Assedic
la sécu, c'est pas mal non plus...
le dossier retraite, n'en parlons pas!
y a aussi la complémentaire !
et ça continue !!!
Je râle pas...
 
Mes aventures
avec la maladie
 
L'ancien testament
 
Les Evangiles au XXIème siècle
 
Moi, sexygénaire
 
Atelier d'écriture
 
Mes amours, mes emmerdes
 
Diverses élucubrations
 
Pages éparses de ma mémoire
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO

Mes aventures avec l'administration
l'assedic : 1er épisode

 

Aujourd'hui, jeudi, matinée de rêve :
Après une demi heure chez le dentiste,
je suis allé à l'Anpe de xxxxxxxx
à qui j'avais écris une lettre pour la leur remettre en main propre.
ça se faisait avant. on remettait une lettre à quelqu'un à l'accueil
qui signait un reçu, et hop, on économisait le coût du recommandé A/R et même un timbre normal.
Je m'adresse donc à un garçon à l'accueil,
Oui, il y en avait un, disponible, gentil charmant, et tout et tout.
qui me demande ce qu'elle contient, et pourquoi j'ai fait une lettre.
(la peur d'une lettre piégée ?)
je l'ouvre devant lui. comme elle n'explose pas, il se rapproche,
car c'est vrai qu'il a eu un mouvement de recul instinctif.
je lui montre, lui explique.
Il me dit n'y comprendre rien et de m'adresser à l'assedic, le bâtiment plus haut
il me dit que si je n'ai pas rendez-vous, il faut appeler au téléphone.
j'avoue que je ne comprends pas très bien ce qu'il m'explique
car il me parle d'un téléphone à l'intérieur du bâtiment !
Je comprends très bien que si on a pas rendez-vous, on doive téléphoner
mais pourquoi me parle-t-il d'un téléphone à l'intérieur du bâtiment ?

bon, j'y vais.
Et là, effectivement,
dans le hall, personne à l'accueil, mais il y a un téléphone public.
ou plutôt une ligne directe avec l'Assedic.
plus exactement, un répondeur vocal :
dans quel département je suis, que la jolie voix me demande ?
je compose "13". mais je me demande
"où est ce répondeur ? si ça se trouve, au Maroc ou en Tunisie ?"
je dois taper mon n° d'inscription et mon code secret.
Heureusement que j'ai toujours sur moi la liste
des 274 divers codes secrets dont je ne peux plus me séparer
sous peine d'être coupé du monde.
Et là, surprise : je ne dois pas taper un numéro pour indiquer le but
de mon appel, mais le dire à haute voix.
J'ai le choix entre "inscription, paiement, réclamation, etc..."
je dis à haute voix : "Réclamation". Heureusement qu'il n'y a personne à côté ...
après 4 mns d'attente, j'ai quelqu'un au bout du fil
à qui j'explique mon problème.
Ca n'a pas l'air de l'inquiéter outre mesure.
il ne comprend rien non plus, d'autant plus que d'après lui, personne n'a touché le dossier depuis 2006
l'ordinateur s'est réveillé tout seul 2 ans après pour me radier !
Il me dit que ça n'a aucune importance, que c'est peut-être parce que j'étais en CEA (1) pendant un an.
Je lui dis qu'effectivement, après mon CEA d'un an, je suis passé en CDI.
mais que j'étais payé par le CEA (2)
sans toutefois travailler au CEA (3) (ça, je le dis pour rajouter un peu de flou artistique)
Bon, me dit-il, (Je vois d'ici ses yeux qui vrillent autant que les miens)
De toute façon, vous n'êtes plus inscrit, puisqu'on vous a radié.
Mais, dis-je, vous ne m'avez pas radié !
c'est moi qui vous ai quitté !
(c'est important, c'est comme une rupture dans un couple,
on dit toujours, "c'est moi qui ai mis fin à cette relation sans avenir..."
avec une voix grave, mais digne,
alors qu'on vient de se faire jeter comme une vieille godasse !!! )
Alors, pour une fois que je ne m'étais pas fait jeter,
mais que c'est moi qui avait décidé de terminer cette relation
qui n'avait pas d'avenir avec l'Assedic , j'y tenais !!!
- Et si demain, je perds mon emploi ? que va-t-il se passer ?
- pas de problème : on fait une inscription toute neuve.
- Bon, dis-je, alors qu'est-ce que je fais des 632 euros que j'ai reçus ?
- QUOI ? Vous avez reçu 632 euros ?
et là, on sent nettement un regain incroyable d'intérêt.
Après farfouillage sur son ordinateur (j'entends les touches craquer sous son énergie)
- "Je ne comprends rien" me dit-il pour la cinquième fois.
Je crois qu'il va vous falloir rembourser.
- Mais oui, c'est pour ça que je vous écris,
- Bon, vous faites un courrier...
- je l'ai fait, je suis venu vous l'apporter, mais il n'y a personne pour me recevoir
- oui oui, faites aussi une copie de votre bulletin de septembre 2006
- c'est fait !
- mettez la lettre dans l'urne.
- quelle urne ?
- A côté de vous il y a une urne pour le courrier.
Effectivement, il y en a une.
Toutes les Assedic de France ont l'urne à courrier à coté du téléphone ?
J'ai l'impression qu'il est à côté et qu'il me regarde...
On se remercie mutuellement.
Je raccroche et je glisse la lettre dans l'urne.
Puis, je fais semblant de sortir et j'attends 2 minutes à la porte pour
voir si quelqu'un vient la prendre.
Mais non ! d'ailleurs, il y a une bonne douzaine de lettres dans l'urne.
Soulagé, je pense que je n'étais pas le seul à parler avec une machine aujourd'hui.
J'en profite pour faire quelques courses au Casino d'à côté
tant qu'il y a des gens aux caisses (il parait qu'ils vont mettre des ordinateurs)
Je n'avais pas été autant surpris par la modernité depuis un an.
Oui, il y a un an, j'ai reçu une facture de 0,00 euros (oui, Zéro euros virgule zéro zéro)
de Free Telecom à payer impérativement dans les huit jours sous peine de coupure de ligne !
j'ai pas osé faire un chèque de 0,00 euros. j'aurais peut-être dû !
Dorénavant, même au péages, je passerai dans les guichets avec des humains et pas des machines,
j'ai un peu peur maintenant ...
on est en 2008 !!!


(1) : CEA = Contrat Emploi Aidé
(2) : CEA = Chèque Emploi Associations
(3) : CEA = Centre Energie Atomique