le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Les Evangiles
Les treize brigands de Galilée
Viens voir les comédiens
Quelle beuverie !
L'examen
L'hopital Hadassah
Les contes de mon pays
De l'action !
Alexandrie, Alexandra
Un arbre et une corde
Le gardien du Negev
Rosa, rosa, rosam
Très excellent Théophile
Le 3ème bouquin : Momo le nomade
Vos commentaires
 
Hommage à Jo-Vy
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
Viens voir les comédiens

 

Evangile selon André

« Viens voir les comédiens
Voir les musiciens,
Voir les magiciens
Qui arrivent…. »

Une chanson lancinante tournait dans la tête d’André ce matin-là. Il ne se rappelait pas où il l’avait entendu, mais elle était restée gravée dans sa mémoire et ne voulait pas en sortir. Pour se changer les idées, il alla prendre son calepin et alla s’asseoir sur la pierre plate, à coté de la scène. C’était un tout petit théâtre, pas terrible. Rien à voir avec les théâtres de Césarée (4000 places quand même…), de Beth Guvrin ou de Beït Shéan.

Beït Shéan ! son théâtre préféré ! ils avaient presque rempli les gradins une fois ! Et puis c’était près de la maison, ils pouvait aller voir leur famille, Simon son frère et lui. Mais la plupart du temps, ils jouaient en plein air, dans les collines ou près des villages.

C’est pas pour ce que ça leur rapportait, ça non. Tout juste pour manger et pour les costumes et un peu plus parfois. Mais qu’est-ce qu’ils aimaient ça ! C’était une troupe qui avait commencé il y a maintenant quelques années. Son frère Simon et lui avaient rencontré pratiquement en même temps Jacques, Jean et Joshua. A eux cinq, ils avaient fondé la troupe : « les Histrions de Galilée ». Ils étaient maintenant 13 comédiens, tous des hommes, bien sûr, car ce métier était interdit aux femmes par les Romains.

« Viens voir les comédiens, Voir les musiciens, Voir les magiciens, Qui arrivent…. »
Il ouvrit son carnet de papyrus. C’était lui, le scénariste. Il inventait des histoires que tous mettaient en scène collectivement mais c’était quand même Simon qui avait le dernier mot quand il n’y avait pas d’accord général. C’était Simon, le metteur en scène, le chef de la troupe.

Mais le comédien vedette, et de loin, était Joshua. C’est vrai qu’il était jeune et beau, le bougre ! 31 ? 32 ans ? il ne les faisait pas. Avec ses cheveux longs, sa petite barbe de 8 jours -mais comment faisait-il ?- Il plaisait aux femmes, bien sûr, mais aussi aux hommes. Peut-être qu’avec ses airs un peu précieux, ils ne le craignaient pas comme rival. Il ne faisait pas viril. Mais bon dieu, quel succès il avait avec les filles ! André, comme tous les autres, étaient un peu jaloux. Et puis ce Joshua n’était pas discret… Il ne cachait rien de ses succès. Tiens, en ce moment, il s’affichait avec cette Madeleine…

« Viens voir les comédiens, Voir les musiciens, Voir les magiciens, Qui arrivent…. »
Comédiens, bien sûr. musiciens, un petit peu. quelques roulements de tambour dans les rues du village pour annoncer la troupe, quelques airs de flûte et de mandoline pendant des scènes tendres. Mais c’était surtout des magiciens. C’était la magie qui attirait les foules. Qu’est-ce qu’ils aimaient ça, les gens, la magie ! la MAGIE ! C’étaient de grands enfants, en fin de compte. Et Joshua excellait dans le rôle du magicien. André lui avait écrit de drôles de rôles pourtant, et pas crédibles pour un denier. Il se dit qu’avec un autre comédien, ça n’aurait peut-être pas marché. Mais avec le physique de Joshua, tout passait, même les tours de magie les plus incongrus.

Ce qui plaisait le plus, c’était la Magie-Miracle. Faire un miracle en direct sur scène, c’était le succès assuré, le succès parfait. André feuilleta son carnet de papyrus. Qu’est-ce qu’il pourrait bien trouver de neuf ? Chaque comédien était passé au moins une fois comme « miraculé » dans les mains de Joshua. Il y avait eu des cadavres ressuscités, des paralytiques redevenus vifs et mobiles, des lépreux guéris… On avait multiplié des pains, des poissons (merci le papa pécheur…)

Le plus génial, ça avait été au lac de Tverya. C’est étonnant que les gens du coin ne connaissent pas le petit gué long d’une centaine de mètres qu’il y a au milieu du lac. Simon et lui, André, pécheurs et fils de pécheurs le connaissaient bien. Il était dangereux, ce gué. Il ne s’agissait pas d’essayer de passer au dessus en bateau. Il vous le fracassait. C’était l’accident garanti ! Suivant la hauteur du lac, les rochers affleuraient l’eau ou étaient à peine immergés. Ce soir-là, ils étaient juste immergés et ça avait marché au delà de toute espérance. C’était la bonne heure pour les jeux de lumière. Joshua avait nagé jusqu’au début du gué. Les 12 étaient partis en bateau à l’autre bout du gué. et Joshua avait marché sur le gué jusqu’au bateau. Les 12 ont d’abord fait la claque comme d’habitude : « un miracle, un miracle ! il marche sur l’eau !!! » Et il faut reconnaître qu’à cette heure là du soir, l’effet était saisissant ! Toute la foule a exulté : « un miracle, un miracle » !!! Qu’est-ce qu’on avait ri !!!

« Viens voir les comédiens, Voir les musiciens, Voir les magiciens, Qui arrivent…. »
Bon. Les idées ne venaient pas. En plus, Joshua commençait à prendre la grosse tête et parlait de faire un carrière solo. Il voulait aller à Jérusalem, la capitale. C’était pour lui là qu’était la possibilité du succès. Le succès ! Etre comédien sous l’empire romain, c’était déjà pas facile, mais comédien hébreu, il n’avait aucune chance. A Jérusalem, avec Hérode comme roi et Ponce-Pilate comme préfet, c’était pratiquement l’état de guerre. Joshua n’avait aucune chance de faire carrière dans le théâtre ou la magie. Et Juda parlait de l’accompagner…

Et ben, qu’ils s’en aillent ! qu’ils aillent se faire pendre à Jérusalem. ou égorger, ou crucifier comme c’est la mode chez lez Romains ! Ils ne seront plus que 11, mais c’est largement suffisant. Et ils continueront longtemps à avoir du succès. Et ce Joshua de Nazareth, on n’entendra plus jamais parler de lui !

 

 


 


Parse error: syntax error, unexpected ',' in /home/clients/4c8e9f293113794b8f58b65ba6fba00c/web/charlotdu13/Htm5Playlist/vu/Player.php on line 36