le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
Diverses élucubrations
le fils du Rav
la collecte
il voyait !
la vieille dame
la cigale et la fourmi, V 2009
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Vos commentaires
 
Hommage à Jo-Vy
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
la cigale et la fourmi, V 2009

 

LA CIGALE ET LA FOURMI

façon version mail sauvage et nauséeux

 

Je viens de recevoir un mail contant une nouvelle version de la fable de La Fontaine qui m'a laissé sans voix, mais qui m'a mis immédiatement le stylo ou plutôt la souris à la main. Je n'ai pas pu m'empêcher de renvoyer à l'expéditeur ma version, improvisée sur le champ.

Je vous livre les 2 versions à la suite :

VERSION REÇUE :

La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule du Luberon. Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.
Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie
tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.
La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi
bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.
Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance.
Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.
Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le
gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie 'sa juste part'.
La CGT, Le Parti Communiste, la Ligue Communiste Révolutionnaire, les Gay et Lesbian Pride, organisent sit-ins et démonstrations devant la maison de la fourmi.
BHL démontre dans son livre des liens de la fourmi avec les tortionnaires d'Auschwitz En réponse aux sondages, le gouvernement
rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination.
Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.
La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts.
La fourmi quitte la France pour s'installer avec succès en Suisse.
La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée.
Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.
Des rassemblements d'artistes et d'écrivains de gauche, se tiennent régulièrement dans la maison de la fourmi.
Le chanteur Renaud compose la chanson 'Fourmi, barres-toi!'...
L'ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir.
Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.
Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coutera 10 millions d'euros. La cigale meurt d'une overdose.
Libération et L'Humanité commentent l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.
La maison est squattée par un gang d'araignées immigrées.
Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.
Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.
FIN

MA REPONSE :

il me semble que cette version de la cigale et la fourmi est une version de propagande diffusée par le gouvernement actuel anti-soixante-huitard attardé, voire une extrême droite nauséabonde. Je trouve honteux de le faire circuler !

MA VERSION :

Avant-propos, la réalité de la nature

Tout d'abord, il faut savoir que les fourmis travaillent en société organisée,
il y a les fourmis dites travailleuses, les fourmis guerrières et la reine.
Il faut savoir aussi que les fourmis travailleuses ne travaillent pas vraiment,
car elles possèdent des troupeaux de pucerons journaliers
qu'elles forcent à ramasser pour elles le suc des plantes en leur laissant des miettes de leur propre travail.
Ces fourmis "travailleuses" se contentent de transporter au palais de la reine
les richesses accumulées par les pucerons sous la bonne garde des fourmis soldates.
Une petite anecdote croustillante pour nos amis machos : Seule la reine pond des oeufs, les fourmis mâles ne s'accouplent qu'une fois, ils en meurent immédiatement.
Enfin, les fourmis ne sont pas d'un naturel pacifique, c'est une des rares sociétés, avec l'homme à avoir inventé les guerres.
Si vous voulez, allez voir divers livres de sciences-naturelles, je ne suis pas non plus un spécialiste...

Maintenant, la fable re-re-visitée

Un jour un hanneton se promenant dans la nature vit des fourmis "travailleuses" acheminant au palais d'une reine
des tas de graines sous la bonne garde de fourmis soldates.
Pas question de les voler, elles étaient trop bien gardées. Alors, il lui vint une idée :
il alla voir la reine des fourmis et lui tint à peu près ce langage :
"j'ai en ma possession un coffre magique. Pour chaque graine déposée dans celui-ci,
une nouvelle graine apparaît au bout d'un an. Confiez-moi vos graines dans mon "coffre-fort banque",
vous doublerez votre richesse chaque année !"
A ce discours alléchant, la fourmi reine déposa une partie de ses réserves (elle était encore méfiante).
Mais d'autres hannetons comprirent le stratagème et la cupidité des fourmis
et leur promirent de tripler, quadrupler, quintupler voire décupler leurs gains !
Ils ouvrirent des boutiques aux sigles étranges "LCL, BNP, BP, ..."
où toutes les fourmis déposèrent la totalité de leurs graines durement gagnées par les pucerons.
Mais les hannetons se demandaient "comment se sortir de cette situation?"
Elles allèrent voir un cafard nommé MADOFF qui leur dit :
"Pas de problème, confiez-moi la totalité de vos graines, moi, je sais les multiplier réellement par MILLE !!!"
Et le système fonctionna plusieurs années.
Jusqu'au jour où plusieurs fourmis eurent besoin de puiser dans leurs propres réserves déposées chez un hanneton.
Elle alla chez le hanneton qui demanda un délai de quelques jours
pour aller chercher ses propres réserves chez le cafard MADOFF.
Mais voilà : MADOFF avait tout BOUFFÉ ! Il ne restait plus rien ! LES COFFRES ÉTAIENT VIDES !
Une énorme révolte gronda.
Les hannetons appelèrent un empereur hongrois à talonnettes marié à une strip-teaseuse italienne pour mater la révolte.
Celui-ci montat sur une grande estrade (les talonnettes ne sufffisaient pas) et tint ce discours :
LE PREMIER QUI BOUGE, J'ENVOIE MON ARMÉE DE FRELONS !!!
IL FAUT IMMÉDIATEMENT RECONSTITUER LES RÉSERVES POUR LES REINES ET LES HANNETONS !!!
ET MAINTENANT, SALAUDS DE PUCERONS, AU TRAVAIL !!!
ET VOUS N'AUREZ QUE LA MOITIE DES MIETTES QUE VOUS AVIEZ AVANT
ET EN PLUS VOUS PAIEREZ UN IMPÔT DESSUS,
IL FAUT BIEN QUE J'ENTRETIENNE MA BRUNE, NON ???

Les pucerons, d'un naturel pacifique et craintif, se mirent au travail,
surtout que le ministre de l'empereur appelé Hortefeux avait fait une action d'éclat en guise d'exemple : il avait exterminé toutes les coccinelles qui passaient dans la région.
Quand les moustiques journalistes lui ont demandé "pourquoi les coccinelles?"
Il a répondu "parce que c'est des bêtes à bon dieu, ça m'a fait penser à des juifs".
Par ailleurs, le ministre appelé Kouchner avait dit que tous les pucerons devaient donner à l'empereur une partie de la maigre part qu'il leur restait, pour des raisons humanitaires.
En outre, on embaucha des pucerons "sans papiers" (comme si les pucerons avaient des poches pour mettre des papiers ...pfff), pucerons qu'on nourrissait encore moins,
et des pucerons stagiaires que l'on ne nourrissait pas du tout !!!
Pris de peur, les pucerons travaillèrent beaucoup, nuit et jour, même le dimanche devenu obligatoire, mais en fin de compte, ils gagnèrent beaucoup moins !
Le résultat ne se fit pas attendre : Ils ratiboisèrent tellement les feuillages des plantes
que bientôt la terre ne fut plus qu'un désert.

Moralité :

Boutons le hongrois, ses ministres et les banquiers hors de France,
la récolte est à celui qui la cultive !
et arrêtez la propagande fasciste !
on a assez donné en 1940 !
A bas les financiers ! Vive les savetiers !

 

Et la cigale, dans l'histoire ?

La cigale ayant chanté tout l'été
dans les festivals d'Avignon, d'Aix, et des environs,
pour la plus grande joie des touristes étrangers
venus y dépenser leur fortune que la fourmi engrangeait,
se trouva fort dépourvue quand la fourmi ne voulut plus la payer.
Elle alla crier famine chez Albanel, sa ministre,
la priant de l'aider à subsister pour pouvoir monter d'autres spectacles.
"Allez voir des mécènes, s'écria celle-ci !
Des subventions, point n'en aurez !
D'ailleurs vous n'êtes pas les seuls,
les chercheurs, les artistes, les familles :
plus de subsides, plus d'allocations, plus d'aide,
Et puis, l'empereur à talonnettes, quand il entend le mot culture, il sort ses CRS !"

Alors, la petite cigale s'éteignit doucement
sous le doux vocable "d'intermittent du spectacle" ...

Je le sais, mon fils Manu en est un !

 


 


Parse error: syntax error, unexpected ',' in /home/clients/4c8e9f293113794b8f58b65ba6fba00c/web/charlotdu13/Htm5Playlist/vu/Player.php on line 36