le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
A Nadia et les autres
Kouakou
La cabane
Le voyage de noces
Petits poèmes
Les petits bonheurs
Babou le petit éléphanteau
L'ogre à l'éclair
Le Calabrais
70 ans - les Acacias
70 ans - la Salsa
La princesse Anthracite
Femmes qui lisent sont dangereuses
Femmes qui lisent... en vers...
La Bar Mitzvah
La menace
Dans l'urgence
L'oiseau bleu
Chagall
La Grande Odeur
Dans l'odeur de chèvrefeuille
L'homme qui donnait trop
Le train
Baiser volé
Haïkus d'Automne
Ma mer
La terre est noire
Sapho
C'est si bon
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Vos commentaires
 
Hommage à Jo-Vy
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
Sapho

 

Oh Judith,

Quelle nuit que cette nuit, que notre nuit.

J’avais envie de toi dès notre première rencontre, il y a un jour à peine. Apollon se levait comme il se lève ce matin et tu m’as rendue folle d’amour dès que j’ai vu ton visage.

Non, je ne t’aurais pas aimée plus blonde, mais ah ! ta chevelure ! mais Ah ! ton corps au teint mat ! tes seins lourds, tes paupières fardées sur tes yeux noirs ! Tu m’as faite, par ton allure, brûler ardemment de désir.

Je voulais t’enlacer comme un bras de rose… Et tu es venue. Tu m’as rejointe sur ma couche. Tu m’as caressée. Le feu m’a prise, tu as fait flamber mon cœur. J’étais prise d’un tremblement soudain par tes doigts sur moi. Et j’ai caressé aussi ton corps superbe, tes seins, tes chevilles, tes pieds, tes joues, tes mains, tes cheveux. Tes doigts se sont enlacés aux miens. Ta langue a caressé mon sexe.

Oh Judith ! Mon amante, mon cœur, mon tremblement, ma vie !
Tu voulais être cajolée ? Non, je veux que tu brûles de désir. Je veux qu’Eros t’aspires dans de langoureuses jouissances. Je te désire, tu me désires.

Garde-moi dans ton cœur, et avant de repartir dans ton pays lointain, loin de Lesbos et de ses rives, laisse moi comme souvenir, de tes cheveux noirs comme la nuit, une boucle !

 


 


Parse error: syntax error, unexpected ',' in /home/clients/4c8e9f293113794b8f58b65ba6fba00c/web/charlotdu13/Htm5Playlist/vu/Player.php on line 36