le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
A Nadia et les autres
Kouakou
La cabane
Le voyage de noces
Petits poèmes
Les petits bonheurs
Babou le petit éléphanteau
L'ogre à l'éclair
Le Calabrais
70 ans - les Acacias
70 ans - la Salsa
La princesse Anthracite
Femmes qui lisent sont dangereuses
Femmes qui lisent... en vers...
La Bar Mitzvah
La menace
Dans l'urgence
L'oiseau bleu
Chagall
La Grande Odeur
Dans l'odeur de chèvrefeuille
L'homme qui donnait trop
Le train
Baiser volé
Haïkus d'Automne
Ma mer
La terre est noire
Sapho
C'est si bon
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Vos commentaires
 
Hommage à Jo-Vy
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
Ma mer

 

Je t’aime.

Je le murmure doucement, ce mot car si quelqu’un m’entend te parler, on va me prendre pour un fou.

Oui, je t’aime, ma mer.

Mais ça, tu le sais déjà. Tout bébé je venais te rejoindre avec une joie immense et avec aussi mon seau, ma pelle et mon râteau. Tu sais aussi que je ne t’ai jamais quittée. J’ai habité trois pays diamétralement opposés mais toujours à tes côtés. Je te connais bien, va. En voilier, tu es une amante traîtresse qui change d’humeur à tout moment. Je t’ai vue le matin hurlante de rage en force 10 et le soir même endormie en force 0. Pas un souffle, pas une ride sur ta surface après un tel déchaînement. Comment te faire confiance ?

Mais je t’aime. Ca ne s’explique pas. Ça se ressent.

Je t’ai connue intimement. J’ai plongé en toi en apnée et avec des bouteilles. En maillot ou en combi, en été et en hiver. Ce fut un long moment de passion.

Je t’ai connue aussi sur toute ta surface, tous tes recoins. Des piliers de Gilbraltar aux cèdres du Liban, du Pas de Corinthe aux calanques marseillaises. Va, je te connais bien. Je connais ton mauvais caractère mais aussi ta beauté, ta majesté, tes couleurs de lever et de coucher. Je te connais du sud, du nord, de l’ouest et de l’est. Je te connais du dessus et du dessous. Je connais tes iles, je connais tes rives, je connais ton grand large. Et pourtant je t’aime encore. Depuis ma naissance.

Et tu es d’une jalousie exclusive. Tu m’as éprouvé en me faisant rencontrer de merveilleuses créatures dénudées. Il est vrai que j’étais allé sur une plage nudiste… Mais aussi des superbes femmes en bikini, en monokini, dans le temps. Mais c’est fini. Ce n’est pas avec ton burkini que tu vas m’attirer maintenant !

Non. Tu sais bien que c’est toi que j’aime et que j’aimerai à jamais. Mon dernier rêve c’est de fermer les yeux sur toi, toi l’éternelle, toi la Belle.

Toi, ma mer

 


 


Parse error: syntax error, unexpected ',' in /home/clients/4c8e9f293113794b8f58b65ba6fba00c/web/charlotdu13/Htm5Playlist/vu/Player.php on line 36