le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Le trip à la morphine
Le Vendredi Saint
La révélation divine
Le rebouteux
l'éventration !
on r'ouvre !!!
logiciel malveillant ?
J'me fais plus de bile !
Les hernies, c'est quoi ?
une opération ? Mon C.. !
un miracle homéopathique
L'artérite
chuis re-débouché
2015 : Pour l'instant, RIEN !
2020 : BONNE ANNEE !
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Vos commentaires
 
Hommage à Jo-Vy
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
Le rebouteux

 

Ça fait longtemps que je n'ai pas publié mon bulletin de santé. Presqu'autant que notre président, qui lui, avait promis d'en publier un tous les six mois. Je pense que ça n'a pas été possible. Son psychiatre a dû le déclarer inapte à l'exercice de ses fonctions.

Mais moi, n'ayant rien à craindre de ce côté, je n'ai rien à cacher. Alors pour ceux que ça intéresse, voilà les nouvelles :

Nous en étions restés, je crois à la sortie de ma première opération, opération de la prostate, qui m'a valu un sacré trip de morphine. Vous vous rappelez ?

Ensuite, suite à cette opération, une cruralgie est apparue qui m'a valu une immobilisation forcée et donc le début de ce blog débile, mais pas sans queue ni tête, on m'a rien coupé de ce côté ! ouf !

Là, j'ai commencé à creuser un peu le trou de la sécu : Quatre spécialistes, je suis allé voir.

- un qui m'a fait des infiltrations (40€ la séance)
- un qui m'a fait de l'ostéopathie (là, c'est pas la sécu que j'ai creusé, c'est mon portefeuille, 50€)
- un neuropsychiatre qui m'a dit que tout venait de ma tête. Mais oui ! Si vous aviez vu la bardée de diplômes sur la plaque de sa porte. ça valait bien les 80€ la demi-heure, hein ?
- un chirurgien dont je parlerai plus tard peut-être ... (mais là, c'est quelques milliers d'euros pour la sécu)

et ma douleur, dans tout ça , idem, makach, ouala quedalle !

Mon amie Martine m'a alors parlé d'un rebouteux, ou plutôt d'un magnétiseur, dans la région de Salon de Provence (patrie de Nostradamus, brrrr....). Vous ne me connaissez peut-être pas, mais informaticien, j'ai toujours baigné dans une atmosphère de logique et de science. un magnétiseur ... j'y croyais pas plus que ça et même un petit peu moins.

Toutefois, pensant que l'inexplicable, c'est ce qu'on n'a pas ENCORE expliqué, je me suis dit pourquoi pas ?

Et nous voilà (on était trois) perdus dans une petite route de campagne près de Sénas cherchant dans une nuit sans lune de novembre une maison qui avait comme seul repère une ampoule nue accrochée à la façade.

Je vous fais grâce de l'attente (la salle d'attente était bourrée) et je ne vous raconte pas les miracles car ce sont véritablement des miracles qu'il a fait sur mes deux amies. oui, je me dois d'être discret. Comme c'est dommage !

Je passe le premier. Il a le physique type auquel on peut s'attendre : pas très grand, un peu replet, pantalon de velours, pull à col roulé, mais visage très avenant et d'un abord très sympathique.

- Que vous arrive-t-il ?
- mal à la jambe, cruralgie ...
- enlevez le pantalon et le pull

Ce que je fais. je n'enlève pas le tricot (DÉTAIL IMPORTANT)
Il me regarde légèrement l'aine, me pince juste à coté des parties très sensibles de mon anatomie, et me dit :
- Bof, la cruralgie n'est pas bien grave, d'ailleurs, elle est presque guérie. C'est post-opératoire. vous avez été opéré, hein ?
Je n'en avais pas parlé et ayant gardé mon tricot, il n'avait donc pas vu la cicatrice qui courait du sexe au nombril. Il me repince un peu et m'appuie dessus :

- et maintenant ?
- je ne sens plus rien.
- C'est tout ce que vous aviez ?
- Ben, non, moi, j'ai mal à la jambe côté extérieur, c'est de ça que tous les médecins m'ont parlé de cruralgie.
- Montrez-moi où.
Il passe le tranchant de son pouce TRÈS FORT sur toute la longueur de ma jambe. J'hurle de douleur. Ça l'émeut pas plus que ça. Il est d'un flegme imposant !
Il fait la même chose sur l'autre jambe.
- Alors ? ça fait mal ?
- Ben, là non. Rien du tout.
Peut-être pris d'un petit excès de sadisme; il le refait sur la jambe douloureuse. J'hurle de plus belle.

Et alors, il a une moue que je n'ai pas très bien comprise : soit "Boff, me déranger pour ça", soit "Quels cons tous ces médecins, y en a pas un qui a compris !!!"

Et là, par surprise, il me prend la cuisse à pleine main, près du genou, il me pétrit comme une pâte à pizza, il pétrit et il tapote. puis il remonte un peu plus haut et fait la même chose, puis encore deux fois jusqu'à la hanche. Inutile de vous dire que je m'accrochais au bord de ma table de massage en hurlant aux abois.

Et alors, fin du fin : il m'a refait le même geste de tranchant du pouce de bas en haut de la cuisse.
Et là : RIEN ! RIEN ! AUCUNE DOULEUR ! FINI ! BASTA ! PARTI !

Je lui demande quand même qu'est-ce que j'ai eu ?

- Bof, c'est le tendon qui était sorti de son canal. Vous avez du drôlement souffrir pendant huit mois. D'ailleurs, ça a fatigué les muscles et sûrement touché le sciatique. Repos complet pendant quelques jours, mais c'est fini. Si ça revient, vous avez vu le geste que j'ai fait ? Vous faites pareil. Vous vous remettez le tendon en place.

CHUIS CONTENT ! Maintenant je sais me réparer tout seul !!!

Ensuite, séance de magnétisme, il me pose les mains sur la poitrine en émettant un léger "Om" hindou. ça dure un bon quart d'heure.

- "Vous êtes très angoissé" qu'il me dit.
- " ...... " Ça, fallait pas être devin pour le voir.
- Avec toutes ces douleurs, vous avez du prendre des antalgiques, non ?
- Ben, 4 aspirines et 8 di-antalvic par jour pendant 8 mois.
- Va falloir éliminer tout ça. Je vais vous faire une fiole de fleurs de Bach.

Il mélange plusieurs gouttes de divers produits dans une fiole avec pipette. et me dit d'en prendre 3 fois par jour. Le soir même, sur le chemin du retour, Martine a dû s'arrêter 3 ou 4 fois. Je vomissais tout mon corps. Je crois bien que j'ai vomi 2 à 3 litres de bile noire !

Le lendemain, je m'éveillais, en forme comme je ne m'étais pas réveillé depuis des années.

Puis c'est là que l'éventration est revenue ...


 

 


Parse error: syntax error, unexpected ',' in /home/clients/4c8e9f293113794b8f58b65ba6fba00c/web/charlotdu13/Htm5Playlist/vu/Player.php on line 36