le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Les Evangiles
Les treize brigands de Galilée
Viens voir les comédiens
Quelle beuverie !
L'examen
L'hopital Hadassah
Les contes de mon pays
De l'action !
Alexandrie, Alexandra
Un arbre et une corde
Le gardien du Negev
Rosa, rosa, rosam
Très excellent Théophile
Le 3ème bouquin : Momo le nomade
Vos commentaires
 
Hommage à Jo-Vy
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
Un arbre et une corde

 

Evangile selon Judas


Judas courait. Courait à perdre haleine. Il arrivait à la porte des ordures. Il descendait du Golgotha. Il rentra à Jérusalem, alla au Sanhédrin, et leur jeta les trente deniers. Ils rirent : « Tiens, le traître a des remords ! » Non ! Il ne pouvait pas rester à Jérusalem. Il ressortir de la ville par la même porte, il bifurqua sur sa gauche et partit vers la campagne.

Quelle horreur !

Mais que s’était-il vraiment passé ? Pourtant c’était Rabbi Jeshu qui le lui avait demandé lui-même. « Tu vas m’aider à me débarrasser de mon enveloppe charnelle. » Il ne l’avait pas inventé, si ? Et après, quand il l’avait fait, tous les copains l’avaient regardé avec mépris. « Judas le traître ! » Pourtant c’était Rabbi Jeshu qui le lui avait lui-même demandé !

Merde ! Mais que s’était-il vraiment passé ?

Rabbi Jeshu l’avait pris à part avant de passer à table, tous les treize. On était le mardi 15 Nissan 3794. Le premier jour de la Pâque. Il lui avait rappelé qu’il était le Messie, fils de Dieu, envoyé sur terre pour rétablir le royaume divin. Il lui a demandé de le dénoncer aux Romains et aux prêtres. « Tu vas m’aider à me débarrasser de mon enveloppe charnelle. » Il l’avait entendu de ses propres oreilles. Rabbi Jeshu.

Au début, ils n’avaient fait qu’un peu d’agitation politique. Trois ans auparavant, ils s’étaient groupés et ils avaient marché, marché… Nazareth, Tsippori, Kfar Cana, le mont Arbel, Tibériade, Capharnaüm, Tabgha, Jérusalem… Et puis, Jeshu avait commencé à prophétiser. On l’appelait alors Rabbi Jeshu.

Au début, il avait douté, Judas. D’autant plus qu’il avait surpris des paroles entre Jésus et Simon. Ils parlaient politique et Simon disait « Ouais, les gens ne nous écoutent pas. Regarde, Moshé, il avait pas été con. Il avait dit que c’était Dieu qui avait donné les dix commandements. Et les gens l’ont suivi. Faut faire pareil. Même plus fort. Tu dis que tu es le Messie et tout le monde t’écoutera ! » Et Jeshu avait commencé à prophétiser. Après, on l’appelait Rabbi Jeshu, et Simon, on l’appelait Pierre.

Et puis, il y avait eu les miracles. D’accord, il avait vu des fois les copains préparer le terrain. Une fois, il avait même vu des paniers de pains et de poissons cachés dans un coin. Mais bon. Il était bon public, Judas. Et crédule. Il avait fini par y croire lui aussi. Faut dire que les onze autres le laissaient un peu à l’écart. Ils le disaient simplet.

Seul Rabbi Jeshu lui parlait beaucoup. Il lui parlait comme à son fils. Il l’aimait, à Rabbi Jeshu, Judas ! Qu’est-ce qu’il l’aimait ! « Le Messie ! Le Fils de Dieu ! » Qu’est-ce qu’il était beau !

Qu’est-ce qu’il était beau, quand il était rentré à Jérusalem sur son âne pour Souccot. Les foules portaient les rameaux que l’on doit faire bénir au Temple avant de fabriquer les cabanes. Les pauvres et les humbles les agitaient à son passage, reconnaissant le leader politique qui les défendait. Mais ça n’avait pas plu à tout le monde. Surtout quand il avait chassé les marchands du Temple. là, en plus de la caste des bourgeois et des puissants, il s’était fait les commerçants comme ennemis. C’était trop pour les autorités romaines. Et les grands prêtres aussi craignaient l’hérésie qu’il répandait.

Le vendredi suivant, ils campaient au jardin de Gethsémani. Et c’est là que Judas avait livré Jeshu aux autorités suivant la demande de celui-ci. Merde !

« Tu vas m’aider à me débarrasser de mon enveloppe charnelle. » Il l’avait pas rêvé. Rabbi Jeshu. Merde! Trente deniers. On lui avait donné trente deniers pour la dénonciation. Mais ça n’avait même pas été pour lui. C’était lui, Judas, le trésorier du groupe. Trente deniers ne leur auraient alors pas fait de mal. Mais c’était fini. Il avait vu le maître souffrir en portant la croix dans les rues de Jérusalem. Il l’avait vu cloué sur la croix, sur ce mont Golgotha.

Il avait attendu le miracle. Merde ! Il l’avait dit, Rabbi Jeshu. Il avait dit : « Mon père viendra et me prendra dans son sein ». Et alors, il avait attendu, Judas. Il avait attendu l’intervention divine. Mais rien. Et le soir, Rabbi Jeshu avait crié : « Lama Azavtani ? Pourquoi m’as-tu abandonné ? » Et il était mort.

Il était mort. Merde ! Alors, Judas, il avait couru, couru. Il était descendu du Golgotha et il longeait la ville. Il courait vers la campagne. Un arbre et une corde !

Un arbre et une corde !

Un arbre et une corde !

Il allait se pendre, Judas !

 


 


Parse error: syntax error, unexpected ',' in /home/clients/4c8e9f293113794b8f58b65ba6fba00c/web/charlotdu13/Htm5Playlist/vu/Player.php on line 36