le blog'notes

 

le Blog'notes de Charlot du 13

 

les laskar

 

Charlot du 13

 

L'ouverture de ce blog-notes
Mes aventures avec l'administration
Mes aventures avec la maladie
Pages éparses de ma mémoire
Moi, sexygénaire
Mes amours, mes emmerdes
Atelier d'écriture
Diverses élucubrations
L'ancien testament
Les Evangiles au XXIème siècle
Les Evangiles
Les treize brigands de Galilée
Viens voir les comédiens
Quelle beuverie !
L'examen
L'hopital Hadassah
Les contes de mon pays
De l'action !
Alexandrie, Alexandra
Un arbre et une corde
Le gardien du Negev
Rosa, rosa, rosam
Très excellent Théophile
Le 3ème bouquin : Momo le nomade
Vos commentaires
 
Hommage à Jo-Vy
 
Hommage au vrai Charlot
 
Mais oui, vous êtes sur un site des
LASKAR & CO
Les contes de mon pays

 

Evangile selon Thaddée


« Alors, Abraham, qui ne s’appelait pas encore Abraham, mais Abram ou plutôt Avram était un petit garçon. Son père fabriquait des statues… »
- Oh ! encore !
- Oh Tad ! Celle-là, tu nous l’as déjà racontée dix fois.

Bon. Il ne savait plus quoi raconter, Thaddée.
C’est vrai que son répertoire était un peu limite. Depuis le temps qu’il arpentait la Galilée (15 ans ? 17 ans ?) à raconter des histoires dans les mêmes villages…
Il avait établi une tournée sur une soixantaine de villages, ce qui le faisait passer tous les deux mois, c’était un bon rythme. Ca ne lui faisait pas une grosse marche chaque jour, et contre une histoire, il recevait le gîte et le couvert.
Gîte et couvert, c’étaient de grands mots, mais même avec une paillasse dans une grange et une bonne soupe chaude avec un morceau de pain, il était heureux. D’ailleurs, ces villageois étaient adorables. Dès qu’ils le voyaient arriver, la nouvelle se répandait dans le village et c’était à qui voulait l’héberger et organiser la veillée de contes.
Mais là, ce soir, à Nazareth, en ce 24 Shvat 3830 #1, il n’avait plus d’idée. Toutes les histoires classiques de la bible, Adam et Eve, Caïn et Abel, Noé, Abraham, Isaac, Jacob, Joseph et puis l’esclavage en Egypte, Moise et la terre promise, Saul, David, Salomon et la reine de Sabbat… il se répétait.
Tiens, il pourrait inventer une histoire à ce frère d’Isaac. Ismaël qu’il s’appelle. Tout ce qu’on dit dans la bible, c’est qu’il est parti avec sa mère la servante quand ils ont été chassés par Sarah, la première femme d’Abraham. Qu’ils sont partis dans le désert de Faran vers les villes de Mecca ou Médina, et qu’ils a enfanté douze garçons, douze chefs de tribus. On ne sait rien de plus. Il pourrait inventer une guerre de successions entre ses fils, ou inventer un prophète. Il avait pensé à un nom pour ce prophète : Momo. Ca le faisait rire. C’est son copain Charlie qui racontait toujours des histoires de Momo…
Mais bon. Ca ne plairait pas aux villageois de Nazareth. Eux, ce qu’ils aimaient, c’étaient des histoires de leur pays, des histoires de chez eux. Ils adoraient quand dans le récit, il était question de lieux familiers.
Bon. il se décida à improviser. Après tout, conteur, c’était son métier, non ? il devait non seulement raconter mais inventer des histoires…
« Alors, voici l’histoire de Jésus de Nazareth. »
- Nazareth ? ici ? chez nous ?
- oui, oui, ici.
un « ahhh » de satisfaction générale. Bon, maintenant, inventons.
« Alors Joseph était un menuisier. »
- Menuisier-menuisier il faisait des meubles, ou menuisier-charpentier il faisait des toits, ou menuisier-ébéniste il travaillait les bois rares ?
Ils n’allaient rien lui laisser passer, hein ?
« Charpentier. Il était charpentier. »
Un gros sourire de satisfaction chez son interlocuteur d’en face, un gros homme imposant, lui indiqua qu’il était charpentier apparemment…
« Alors, sa femme, Marie, était enceinte. et elle allait accoucher. Mais ils étaient dehors dans un endroit qu’ils ne connaissaient pas. Ils avaient froid, on était en hiver. Elle allait accoucher, il fallait qu’ils trouvent un endroit. »
- Quel jour on était ?
- Heu…le 10 Tevet #2
- Quelle année ?
- Heu… il fallait trouver une date pas trop ancienne, sinon ils ne se sentiraient pas concernés, mais pas une époque qui aurait été vécue par des spectateurs. Il jeta un œil autour de lui. Le plus vieux n’avait pas 65 ans, âge déjà remarquable. Il décida de situer l’action environ 70 ans avant ce jour.
- en 3761 !
- Ouah ! Quelle précision !
Il comprit que plus il inventerait des détails précis même invraisemblables, plus l’histoire deviendrait merveilleuse. Merveilleuse, c’est ça qu’il fallait. Il allait leur en donner des merveilles, des miracles à gogo !
« Mais tous les villageois fermaient leur porte. Personne ne voulait les accueillir même une femme prête à accoucher. »
- Oh ! c’est pas possible, ça ! pas chez nous, à Nazareth !
- Non, mais, j’ai oublié de vous dire qu’ils n’étaient pas ce jour-là à Nazareth, parce que Joseph voulait que sa femme accouche dans sa famille à lui, et ils n’étaient pas arrivés chez ses parents que déjà elle avait les douleurs.
- Où ils étaient, alors ?
- Ben….. dans le sud. Juste en dessous de Jérusalem. à … Bethléem !
- Ah !
« Alors, elle accoucha dans une grotte, non dans une étable. Il y avait des animaux dans l’étable et donc, il faisait chaud dedans. »
- Quels animaux ?
- Ben… un bœuf et un âne.
- Ah bon ? c’est bizarre, ça. Et pas de vache ?
- Non. Pas de vache. C’est comme ça. Et puis, arrêtez de m’interrompre tout le temps. Je n’arrive pas à raconter, moi.
« Alors, quand il est né, le 11 Tevet 3761#3 , y a des bergers qui sont venus le voir et l’admirer. C’était vraiment un bel enfant. Et puis, comme c’était le messie… »
- Ohhhhhhhh !
« … y a des rois mages qui sont venus le saluer et le bénir. Ils l’ont trouvé en suivant une étoile filante qui indiquait l’étable.
Mais après, ils sont retournés chez eux à Nazareth. Ils l’ont circoncis le huitième jour. et ils l’ont présenté au temple le quarantième jour, tel que le veut la tradition #4. »
- C’était quel jour, alors ?
- Laissez-moi calculer. Le huitième jour, c’était le 18 Tevet 3761 #5… et donc, le quarantième jour, c’était le 24 Shvat 3761 #6.
-Oh ! comme aujourd’hui !
- Et oui ! il avait calculé exactement son coup…
« Alors, pour la fête, ils avaient allumé plein de bougie, comme ici. Et ils avaient fait plein de gâteaux pour les invités. »
Une matrone se leva :
- Tiens, à propos de gâteaux, moi, je vous ai préparé des crêpes !
- Ouahhhh ! des crêpes ! on adore ça !
les enfants surtout avaient les yeux qui s’illuminaient.
- Et bien, ça ferait une bonne tradition, ça, dites-donc, de fêter ce 24 Shvat #7? Chaque année, on pourrait faire une fête avec plein de bougies et des crêpes !
- Ben, moi, je serais pour !
- oui, oui, oui !
« Demain, si vous voulez, je vous raconterai la vie de ce Jésus et tous les miracles qu’il a fait. »
Bon.
C’était gagné. Il pourrait rester deux ou trois jours sur cette histoire de Jésus.
Il s’était bien débrouillé, Thaddée. Demain, il avait la journée pour imaginer la suite.
Plein, plein de miracles, et une fin tragique. Oui, ça marchait bien, les fins tragiques.

Ce qu’il ne savait pas, Thaddée, c’était que l’on était donc en l’an 69 après le Jésus de sa propre histoire, et que l’année prochaine, en l’an 70, année maudite, les Romains allaient détruire le Temple et envoyer tous les Juifs en exil pour des millénaires… Autre fin tragique

1/ Correspond au 2 février de l’an 69 après le JC de l’histoire (NdT)
2/ Correspond au 24 décembre après le JC(NdT)
3/ Correspond donc au 25 décembre de l’an 0 après le JC (NdT)
4/ Vu la mortalité infantile de l’époque, on attendait 40 jours avant de déclarer une naissance. (NdT)
5/ Correspond donc au 1er janvier de l’an I après le JC (NdT)
6/ Correspond au 2 février de l’an I après le JC (NdT)
7/ Correspond au 2 février, jour de la Chandeleur (NdT)

 


 


Parse error: syntax error, unexpected ',' in /home/clients/4c8e9f293113794b8f58b65ba6fba00c/web/charlotdu13/Htm5Playlist/vu/Player.php on line 36